Psychonutrition et perte de poids durable

Qu’est-ce que la psychonutrition ? Comment la psychologie de la nutrition peut elle nous aider à perdre du poids ? Et surtout comment conserver ce poids de forme durablement ?

Définition

La psychonutrition est une approche dont le but est de parvenir à rétablir des comportements alimentaires équilibrés. Cette modification profonde, douce et adaptée à chacun conduit à un rééquilibre alimentaire. L’objectif final est de retrouver son poids de forme mais aussi et surtout de prendre soin de sa santé !

Une approche différente de la perte de poids

Souvent, le traitement d’un surpoids va consister uniquement à faire un régime. Cela tombe sous le sens me direz-vous. Oui mais en fait non !
On peut répondre « oui » car le prise de conscience d’un surpoids va induire une réaction. On va mettre en place une stratégie pour maigrir. Que ce soit avec un régime qu’on a déjà essayé, les conseils d’un diététicien ou simplement modifier une mauvaise habitude comme le grignotage entre les repas ou devant la TV le soir.

Cette stratégie fonctionne assez bien et elle va logiquement s’arrêter dès lors qu’on aura repris un poids jugé satisfaisant. Tout irait bien dans le meilleur des mondes si les choses s’arrêtaient là. Mais ce n’est généralement pas le cas. Ces épisodes de prise de poids/perte de poids vont souvent s’enchaîner et on va tomber dans un cycle sans fin. C’est typiquement l’effet « yoyo« . Tout le monde le connait et peu en réchappe ! Peu en réchappe car c’est ici le symptôme qui est traité (je grossis) et non la cause (pourquoi je grossis).

Malheureusement l’effet Yoyo a pour conséquence une prise de poids sur le long terme ! C’est bien le comble, l’effet au final est inverse ! Et seconde conséquence, ces régimes à répétition vont provoquer une résistance aux régimes. Il sera de plus en plus difficile de maigrir. Cette résistance est due à plusieurs facteurs. On peut citer par exemple des régimes trop restrictifs donc difficiles à suivre à long terme, ou bien le lien direct entre adipocytes et appétit ou encore la puissance du marketing pour les produits sucrés…La conséquence la plus inquiétante est le ralentissement du métabolisme. En effet, plus on réduit le nombre de calories ingérées et plus le corps va se mettre en mode « famine ». Il réduit toutes les dépenses non essentielles et on va se retrouver avec moins d’énergie, on aura plus froid…Les régimes hypocalorique sont dramatiques pour la santé car ils dérèglent le fonctionnement du corps et font grossir à long terme.

Mais on peut aussi répondre « non », justement car en faisant un régime on ne va jamais traiter la cause profonde de cette prise de poids. Bien sur le panel des causes sous-jacentes est très large. Cela peut aller d’une cause passagère sans gravité à un véritable trouble bien ancré dans notre inconscient, qui provoque des troubles du comportement alimentaire (TCA). Et c’est ce trouble qui provoque un dérèglement de nos habitudes alimentaires. Et c’est justement là, dans la recherche des causes de ce trouble que la Psychonutrition peut nous aider à retrouver un équilibre, un poids de forme et un bien-être durable. On s’attachera surtout à comprendre comment la personne se voit elle même. C’est à dire comprendre quelle est son « image-de-soi ». A mon sens, il s’agit là d’une donnée capitale dans le traitement des troubles alimentaires. Restaurer l’image de soi est une étape essentielle qui participe largement à retrouver un poids d’équilibre.

Comment notre alimentation stimule notre bien-être

C’est bien sur une évidence que l’alimentation est d’abord un plaisir, ou devrait l’être. Elle stimule largement notre bien-être et aussi notre mal-être ! Pourtant, nous n’avons pas tous le même rapport avec l’alimentation. Et c’est justement tout l’intérêt de la psychonutrition qui propose une approche différente et complémentaire.
On sait généralement qu’il faut manger équilibré. Et qu’il faut manger équilibré pour améliorer notre bien-être et notre santé. C’est une alimentation équilibrée qui apporte les macro et micro nutriments indispensables au fonctionnement du corps. On parle ici du fonctionnement de base, de la machinerie interne des cellules.

Si cette machinerie incroyablement précise et complexe fonctionne bien, alors elle est à la base de notre bien-être. C’est une condition essentielle mais notre bien-être est affecté également par d’autres processus. Mais justement si cette machinerie de base fonctionne mal alors il va s’ensuivre une palanquée de conséquences aussi bien mentales que physiques.

Les TCA ou troubles du comportement alimentaire

Les TCA sont des troubles du comportement alimentaire. Le comportement est alors différent des habitudes classiques face à la nourriture. Un trouble compulsif ou émotionnel (manger ses émotions) ne sera pas traité de la même façon. Il est un trouble dès lors qu’il nuit à la santé physique ou mentale de la personne. Ils peuvent avoir des origines multifactorielles. On peut y trouver des origines environnementales, sociales, biologiques ou psychologiques. On retrouve par exemple dans les TCA la boulimie, l’anorexie, l’hyperphagie. Les TCA sont souvent associés à d’autres troubles psychologiques (dépression, les TOC, …) et une origine génétique ou biologique est de plus en plus proposée. S’il est vraiment difficile d’en définir précisément l’origine, on va ici plutôt considérer l’origine biologique.

Pour une alimentation choisie

C’est le leitmotiv de ce blog mais cela me parait essentiel. Comme on l’a vu plus haut, c’est l’alimentation qui concoure directement au fonctionnement normal de l’organisme. Autant dire que la qualité de cette alimentation est bien le premier critère à prendre en compte et de loin ! Et malheureusement, l’alimentation actuelle est loin, très loin, d’avoir cette qualité nécessaire. Cultures intensives, procédés industriels, engrais chimiques, pesticides, additifs de toutes sortes et sucres à tous les étages ! Voilà ce que nous donnons tous les jours à notre organisme ! Sans même le savoir et sans en avoir conscience ! On est loin d’une alimentation saine et équilibrée ! Comment notre machinerie interne, notre génétique, réglée au millimètre depuis des dizaines de milliers d’années, peut elle traiter tous ces produits inconnus ? La réponse est simple : elle ne peut pas !
A force, l’organisme est saturé de toxines, l’inflammation chronique s’amplifie, les intestins deviennent perméables. L’obésité, le diabète, l’hypertension…guettent et ne font que progresser depuis plus de 40 ans !
Alors oui, il est grand temps de reprendre le pouvoir sur notre alimentation ! Et de choisir en connaissance de cause.

Perdre du poids, durablement

Alors comment perdre du poids et durablement ? C’est dans la recherche des causes profondes couplée à une alimentation choisie que réside la clé du succès. La psychologie intervient pour déceler et réduire nos mauvais comportements liés à l’alimentation. C’est la réponse au « pourquoi » je grossis/maigris ? La nutrition prend alors le relais pour sélectionner les aliments sains.

C’est la réponse au « comment » faire? De nouvelles habitudes sont mises en place. Le choix des aliments, la lecture des étiquettes, la compréhension des mécanismes internes, la composition des menus, tout est revu et affiné selon le profil de chacun. On comprend mieux que l’image de soi devient importante et qu’il est nécessaire de se retrouver dans cette image pour que tout le reste devienne facile, accessible.
Tout devient plus lisible, plus simple, on ne se laisse plus berné par les mythes de l’alimentation, par les promesses du marketing, par des régimes qui font grossir ! Cette double approche complémentaire a pour but de provoquer le rétablissement d’un équilibre qui produit lui même un bien-être et renforce notre santé. Ces nouvelles habitudes alimentaires sont mises en place et les effets sont durables sur le long terme. En conclusion, il s’agit bien ici de reprendre le pouvoir sur son corps et d’améliorer sa santé tant que faire se peut.